Jour 4 – Andorre – Cauterets


Google Maps

Le groupe se divise en 2. Les bordelais retournent à la maison pour la semaine alors que Rémi et moi partons nous enfoncer dans les Pyrénées. On décide de passer par le côté espagnole et quel choix ! Une fois les ralentissement de la frontière passés, on se retrouve presque tous les deux sur une route, que dis je, un bitume qui n’attend que des coups de gaz. C’est nos premiers virolos avec tout notre attirail alors on commence mollo et le rythme s’accélère.
On croise quelques convois de voitures mais on n’a jamais aucun mal à dépasser, d’autant plus qu’on est plus que deux motos alors bien moins de danger.

J4-0-Espagne-pause

J4-1-Espagne-Pause-Virage

Petite pause photo dans un virage, puis dans un autre avec les motos. J’entends arriver deux furieux de loin, ça me donne la banane rien qu’à les entendre puis on les vois arrivé. R1 et R6 en combarde full cuir qui se tirent une bourre d’enfer, comme on aime ! Un peu plus tard on les voit qu’ils reviennent. L’occasion d’échanger encore un peu plus. Deux autrichiens qui sont descendus en voiture, ils n’avaient qu’une tente avec eux et devaient vraiment bien s’éclater les bougres. Salut à eux !

J4-2-Espagne-Remi-moto-virage

J4-3-Espagne-Autrichien-furieux-sportives

J4-4-Espagne-Math-moto-virage

J4-5-Espagne-pose-photo-virage

J4-6-Espagne-Pause-motos-virage

J4-7-Espagne-Remi-motos

J4-8-Espagne-Remi-moto-cheval-noplaque

Petite photo et on reprend la route. La route, parlons en. De grands virages rapides, pas d’épingle serrée, un bitume bien clean bref, ça ne demande qu’à ouvrir les gaz ! On approche de la frontière française, plein d’essence chez Repsol, rien que ça.

J4-9-Espagne-pause-avant-frontiere-noplaque

Côté français, les routes sont complètement torturées, très techniques et c’est là qu’on a vraiment pris notre rythme tous les deux. On avait les chicanes mais chaque personne qu’on croisait se retournait pour voir qui étaient les trous du cul qui faisaient un baroufle. C’est nouuuuus 😀

Les scalas, cette invention qui à part pour dire des conneries, te sert à crier dans le casque « EPINGLE » parce que ça freine très fort ou alors de mettre la poignée en butée pour doubler sans visibilité.
Passé la frontière, il se fait faim alors pause ou on peut pour se remplir l’estomac à base de sandwitch baguette – kiri – jambon.

J4-10-France-pause-dejeuner-noplaque

On reprend la route, il nous reste pas mal de bornes pour arriver à notre étape. Le tout est de ne pas arriver trop tard de manière à pouvoir s’installer dans le jour. Deux photos prise sur la route, avec entre autre le col du Tourmalet, qui culmine à 2115m.

J4-11-France-pause-motos-col

J4-12-France-col-Tourmalet

On arrive à notre étape, se pose dans un camping bien sympa et go en ville pour trouver un restau qui nous servira une bonne viande.

Camping au milieu des Pyrénées, parfait pour se faire la soirée à la belle étoile.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *