Jour 1 : Bordeaux – Rodez


Notre périple commence à Bordeaux. Lever 5h20 du mat’, un réveil difficile après une bien courte nuit, ma chérie doit partir bosser a 6h donc petit coup de speed a 5h45 pour être prêts avant elle…

5h20 – Départ de Bordeaux

Départ, premier arrêt pour la pression des gommards, première surprise, Mathieu à oublier sa serviette chez ma chérie… ni une, ni deux…on n’y retourne pas… On a déjà fais 3km, beaucoup trop pour faire demi-tour ☺ .

On rejoint Créon et les premières routes inconnues de notre road trip… Première difficulté sérieuse, le soleil qui se lève (et ça arrivera souvent au cours du voyage (ndlr : la prochaine fois on ira vers l’ouest !)) pile dans nos yeux pendant deux heures. Avec la puissance des lunettes de soleil, je vois à peu prés correctement et on s’autorise une vitesse de croisière de 75km/h de moyenne (avec l’alternance soleil/ombre, c’est parfois beaucoup moins).

Aux alentours d’un gros virage, on tombe sur une cohorte de camions laitiers énormes qui bloque une grande partie de la route. On y aura notre premier gros fou rire quand en se rapprochant de la BAR nous précédant. Je me rends compte que le couple dans la 205 devant est particulier : il faut dire que la « passagère » n’est autre qu’un énorme bélier (100% pur mouton pour Mathieu). Fou rire, difficile de se retenir quand la bête se retourne pour nous observer, la semaine commence bien avec ça…

On continue à enchainer les bornes et on se pose finalement dans un petit village à la recherche d’une boulangerie pour le petit déj’. Suivent les premières bornes intéressantes (début des routes à virages), les premières pauses photos / reposage de cul. Tient, au cours d’une pause photo à Monsempron – Libos, je jette un œil sur la carte et mon regard y accroche le village le plus « famous » de France, j’ai nommé Montcuq ! Le détour est obligatoire pour nous, le temps d’un arrêt photo. On repartira ensuite en direction de Cahors et là… A cet instant, ça commence à devenir bon, les nationales sont propres, les enchainements de longues courbes et les très nombreux dépassements s’enchainent vite, j’aime, tout simplement.

Passage obligé pour la photo

Pause « Baguette Kiri Jambon », la base

Premier arrêt repas au carrefour de Cahors, on doit laisser nos casques et sacs dans un caddie (heureusement, rassurés d’être protéger du vol par une super… pince à linge avec le chiffre 3 dessus !!). Nous faisons les courses et ce sera un délicieux « Baguette Jambon Kiri » qui nous sustentera, après avoir récupéré notre caddie, pris des news de nos potos restés a SQY et avoir vidanger la vessie (ndlr : chiottes pourries 😮 ). On reprend la route, direction Rodez. Traversée d’un parc nationale (routes + paysages :love: ) et tentative avortée de filmer notre route avec la petite cam de Mathieu.

On sort du parc, se coltinant 10km de lignes droites (après tous ces virolos, le retour à la ligne droite est difficilement accepté par nous deux).
Une fois en ville, on trouve notre première piaule hôtelière en une demi-heure. Après un petit check up des brêles, on décide par précaution de changer le gommard arrière de Mathieu (bien rincé) pour un Pilot Road 2 tout neuf, on rigole pas avec la montagne… Passage dans un Dafy, repéré pendant la recherche de l’hôtel) où ils prennent en charge le fz6 pour monter le nouveau pneu. 30 à 45 minutes suffiront. La CB chauffe et zou le rodage de l’arrière commence. Repas au MC Do, graissage des belles et posage à l’hôtel pour dormir. Le son de la TV est bloqué, on entend que dalle… Pas grave, on fera chier les voisins en brayant comme des gorets jusqu’à 01h00 du mat.

Petite réflexion d’Azim après s’être remué dans son lit : « Ah j’t’ai pas dis, je dors toujours tout nu » en sortant son calbar. -_- Ok je serre les fesses. Bonne nuit. (NdAzim : Arrrrhggggr !)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *