J16 – Fin du road trip


 Google Maps

Dernier réveil auprès des copains / copine et dernier rangement du camp qui se fait maintenant en un éclair. Rapide petit déj, un mot à nos voisins et on met les voiles.

Rémi et moi quittons Simon et Lola dès le camping pour aller vers le Nord. Eux feront l’étape à Carpentras avant de rejoindre Bordeaux. Rémi fera la route avec moi jusque hauteur d’Annecy ou il y retrouvera un ami quant à moi, je dois filer jusque Vittel pour retrouver la famille.
Google Maps m’annonce pas loin de 12h de route si je ne prends que les petites routes. Nous partons avec Rémi à travers le Massif du Vercors sur la D518, route sur laquelle on trouvera de superbes lacets dans une superbe paysage. Ca sera notre seul arrêt photo de la journée.

Les kilomètres défilent plutôt vite. On se retrouve à nouveau en cb1000r et fz6, tous deux hyper à l’aise. C’est la première fois que je venais rouler dans le Vercors à moto et quel plaisir !

J16-0-Moto-Remi-Math-virage-noplaque

J16-1-Moto-Math-virages-noplaque

On trouvera un MacDo non loin de Voreppe au dessus de Grenoble et à l’occasion d’un plein d’essence en début d’après-midi à Seyssel, Rémi partira vers Annecy alors que je dois poursuivre ma route jusque Vittel.

Je me retrouve maintenant tout seul avec la musique du téléphone dans le scala rider. La route est encore bien longue. J’ai rarement fait autant de virolos dans une journée. J’ai un rythme d’environ 110 120 dans la mesure du possible, aucune réflexion avant de doubler maintenant que je suis tout seul d’autant plus que je dois arriver avant 20h.

Je ne m’arrête que pour faire un plein d’essence dans le Jura. Jura que je vais traverser une énième fois par la ville de Saint-Claude bien connu pour ses pipes bien sûr ;).
Forcément, pour rendre meilleure cette journée, la pluie pointe son nez avant Dole dans le Jura. Je m’arrête sur le bord de la route pour mettre mon pantalon de pluie. A cette occasion j’échange deux mots avec un couple de motard qui faisaient de même et je repars de plus belle.

La pluie tombe, tombe et tombe. Pour finir le calvaire, je me dirige vers l’autoroute que je prendrais de Dole à Vittel. Ca me permet d’avoir un bon rythme sans risquer de perdre l’adhérence.
J’arrive le soir à 19h30, sourd à cause de la journée avec mes affaires bien trempées, paré pour passer la semaine au Club Med.

Autant le dire tout de suite, passer deux semaines de road trip à la cool et me retrouver au milieu d’une foule dont certains courent pour chercher à manger, ça fait vraiment bizarre. Il n’en est pas moins hyper sympa de retrouver la famille pour passer du bon temps.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *